CNESER

CNESER

Le CNESER -Conseil national de l’enseignement supérieur et de la recherche est consulté sur la politique d’enseignement supérieur et de recherche et peut être amené à intervenir sur des questions disciplinaires. Présidé par le ministre chargé de l’enseignement supérieur, le CNESER comprend 68 membres : 45 représentants des universités et établissements assimilés (personnels et étudiants), et 23 personnalités représentant les grands intérêts nationaux, notamment éducatifs, culturels, scientifiques, économiques et sociaux. Le ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche consulte le CNESER avant toute décision politique concernant l’enseignement supérieur et la recherche.

Qu’est ce que le CNESER ?

Le Conseil national de l’enseignement supérieur et de la recherche (CNESER) est un organe consultatif placé auprès du ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche . Il donne un avis sur la politique d’enseignement supérieur et sur les diplômes (budget, ouverture d’un nouveau diplôme, création de nouveaux établissements…). Le CNESER a également une fonction disciplinaire.

Quel est son rôle ?

Le CNESER donne notamment son avis sur :

  • La répartition des dotations d’équipement et de fonctionnement et des emplois entre les différents établissements,
  • L’habilitation des établissements publics d’enseignement supérieur à délivrer des diplômes nationaux,
  • La création des EPCSCP ou des écoles/instituts,
  • La carte des formations supérieures et de la recherche…

Il exerce le pouvoir disciplinaire en appel des décisions des sections disciplinaires des universités.

Comment est composé le CNESER ?

Le CNESER est composé de 68 membres en plus du ministre de l’enseignement supérieur (qui préside le Conseil).

  • 5 représentants des chefs d’établissements : 4 représentants de la Conférence des présidents d’université (CPU) et 1 représentant de la Conférence des directeurs des écoles françaises d’ingénieurs (CDEFI).
  • 22 représentants des enseignants chercheurs,
  • 11 étudiants,
  • 1 représentant des personnels scientifiques et des bibliothèques,
  • 6 représentants des personnels BIATOSS,
  • 23 personnalités représentants les forces politiques, économiques, sociales et culturelles du pays : un député, un sénateur, un membre du Conseil économique, et environnemental, des représentants des organisations syndicales et patronales…

Tous les membres sont élus ou nommés pour 4 ans, à l’exception des étudiants qui sont élus pour 2 ans.

Comment sont élus les représentants étudiant ?

Ils sont élus par les grands électeurs issus des (CA, CEVU et CS) des établissements publics à caractère scientifique, culturel et professionnel (EPSCP).

Comment fonctionne le CNESER ?

En dehors des sessions plénières du Conseil nationale, il existe :

  • La commission scientifique permanente (CSP) qui est chargée de préparer les travaux du conseil en matière de recherche, d’enseignements et de diplômes de 3è cycle.
  • Une section permanente qui exerce l’ensemble des attributions dévolues au CNESER en dehors des sessions plénières

Les élus élèves-ingénieurs depuis 2002 :

  • 1998-2002 : Régis LALLEMENT (EEIGM)
  • 2002-2004 : Olivier GIRINON (Arts et Métiers ParisTech, CER de Cluny)
  • 2004-2006 : Julie BENEDETTI (Arts et Métier ParisTech, CER de Paris)
  • 2006-2008 : Raphaël FARASSE (Centrale Paris)
  • 2008-2010 : Julien VILLALONGUE (Centrale Nantes)
  • 2010-2012 : Sébastien BOURASSEAU (ENSEIRB-MATMECA)
  • 2013-2015 : Olivier WEISS (ENS Cachan)
  • 2015-2017 : Théo LOUBET-THUZE (École Centrale de Lyon)

Depuis 1996 cet élu a toujours permis de défendre les spécificités de nos écoles et d’asseoir la qualité et le niveau de notre formation, dans le respect des souhaits de nos associations. Il convient de continuer dans cette voie ! En juin, comme tous les deux ans, nous rejouerons la représentativité nationale des ingénieurs : le CNESER (où voteront les membres de CA, CEVU, CS de chaque établissement) est de ce fait une échéance primordiale pour notre filière.

Les enjeux du CNESER pour les élèves-ingénieurs

Cette année et comme tous les deux ans, a eu lieu le renouvellement des élus étudiants au CNESER (Conseil National de l’Enseignement Supérieur Et de la Recherche).

Les électeurs au CNESER sont les 2700 élus étudiants dans les conseils d’universités et d’écoles, et il y a environ 480 élus en école d’ingénieurs aux Conseils d’Administration, Conseils des Études et de la Vie Universitaire, Conseils des Etudes, Conseils Scientifiques ou de la Recherche.

Depuis 1996, un élève-ingénieur proposé par le BNEI siège au CNESER en tant qu’élu titulaire pour PDE parmi les 11 élus nationaux, ceci afin de défendre tous les étudiants, mais aussi en particulier notre diplôme pour représenter les élèves-ingénieurs auprès du Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche et de toutes les autres institutions concernant la filière ingénieur : la CTI (Commission des Titres d’Ingénieur, qui habilite nos écoles à délivrer le titre d’ingénieur), la CDEFI (Conférence des Directeurs des Écoles Françaises d’Ingénieurs, qui est une institution présidée par le ministre qui fédère les directeurs d’écoles), la CGE (Conférence des Grandes Écoles, qui regroupe les directeurs des toutes les grandes écoles d’ingénieurs et de commerce),…

Cet élu a toujours permis de défendre les élèves et les écoles d’ingénieurs, afin d’asseoir la qualité et le niveau de notre formation, dans le respect des souhaits de nos associations membres.

Il est indispensable pour nous, élèves-ingénieurs, d’avoir un représentant dans cette instance afin de défendre notre filière et ses spécificités, trop souvent attaquées. La présence d’un élève-ingénieur au CNESER est indispensable pour la défense de nos formations, d’autant que seule UNE liste présente un élève-ingénieur en position éligible (liste de Promotion et Défense des Étudiants soutenue par le BNEI) et sera donc seul légitime de représenter les élèves-ingénieurs.

La représentation au CNESER se fera en accord avec la volonté des BDE et assoces, de manière associative, indépendante et pragmatique.

A peine un tiers des élus étudiants en écoles d’ingénieurs votent lors de ces élections, et cela fait la part belle aux listes qui n’ont pas d’élèves-ingénieurs en position titulaire éligible.

Nous comptons donc que tous les élus en écoles soient sensibilisés au CNESER et au rôle que le BNEI a à jouer dans ces élections. Il est du devoir de chacun des élus de prendre conscience des enjeux de cette élection. Le BNEI est là pour vous former et vous informer à ce sujet.

Les contributions du BNEI

  • Mise en place du LMD
  • Démocratie étudiante
  • Les stages
  • Les statuts des Ecoles d’Ingénieurs
  • Valorisation de l’engagement
  • La place des classes préparatoires
  • La place de la recherche