Accueil / Mais aussi… / Deviens Ingénieur ! / Mobilité Internationale

Mobilité Internationale

 

LOST(3)

La mobilité internationale des étudiants durant les études, si elle n’est pas obligatoire, est aujourd’hui fortement recommandée en tant qu’élément essentiel de la formation d’ingénieur. Elle se définie par une période allant de quelques semaines à plusieurs mois que l’élève ingénieur passe dans un pays étranger.

Les objectifs d’une mobilité sont multiples, en voici quelques exemples :

  • l’amélioration de leur niveau linguistique ;
  • la découverte d’autres cultures et d’autres façons de voir le monde ;
  • l’apprentissage de nouvelles méthodes de travaille et de nouvelles habitudes.

La mobilité internationale est aujourd’hui règlementée. Elle peut ainsi prendre plusieurs formes :

un stage

L’étudiant va effectuer son stage dans un pays étranger. Il peut être expatrié par une organisation (entreprise, collectivité, etc.) française ou employé directement par une organisation locale. Les stages de recherche, dans un laboratoire d’une université, sont également bien connus des étudiants souhaitant trouver un stage à l’étranger.

un échange académique

Les étudiants ont la possibilité de valider une partie de leurs crédits ECTS (European Credit Transfer System) à l’étranger, pour obtenir une expérience supplémentaire qu’ils n’auraient pas pu obtenir en France. Concrètement, l’étudiant va suivre des cours, dans le cadre d’un emploi du temps adapté, directement dans l’université étrangère. Dans ce simple cadre, le diplôme obtenu à la fin de l’école d’ingénieurs d’origine ne diffère pas d’un diplôme classique.

le cursus bi-diplômant

Dans le cadre d’un accord entre votre école et une université étrangère, vous pouvez obtenir à la fin de vos études les diplômes des deux établissements au sein desquels vous avez étudié, sous certaines conditions. Au moins la moitié du cursus devra cependant se dérouler dans l’établissement français délivrant le diplôme, dont un semestre de stages industriels en France ou ailleurs. De plus, la durée totale d’études sera la plupart du temps plus longue que pour un cursus normal (généralement un semestre ou deux). Voir aussi la rubrique « double-diplôme »

le diplôme conjoint

Il est issu d’un partenariat fort entre un établissement français et un établissement étranger, tel que le cursus puisse être suivi par un étudiant indifféremment dans l’un ou l’autre des établissements. La durée totale des études sera ici la même que celle d’un cursus classique. Ce diplôme est en fait complètement différent des diplômes d’ingénieur classiques et doit donner lieu à sa propre habilitation par la CTI.

Certains étudiants profitent également d’un semestre ou d’une année de césure pour partir à l’étranger en dehors du cadre scolaire.