Accueil / Mais aussi… / Deviens Ingénieur ! / Les écoles d’ingénieurs

Les écoles d’ingénieurs

LOST(4)

La CTI a mis au point un moteur de recherche des formations et des écoles habilitées à délivrer un diplôme d’ingénieur :

Moteur de recherche des écoles 

Effectifs en écoles d’ingénieurs 

Sur ce site publié par le Ministère de l’Éducation Nationale, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, vous retrouverez des données statistiques et des cartes pour avoir une idée des effectifs de l’Enseignement Supérieur en France, par région ou par filière : Atlas régional des effectifs étudiants .

Ce document, publié par la CDEFI, fait un focus sur les effectifs en écoles d’ingénieurs : focus écoles d’ingénieurs.

Réseaux et regroupements d’écoles 

De nombreuses écoles sont ainsi organisées en réseaux dont les interactions entre les membres sont plus ou moins fortes. Les principaux réseaux sont les suivants :

  • Arts et Métiers ParisTech : École nationale supérieure d’arts et métiers ;
  • EC : Groupe des École « Centrale » ;
  • ENI : Écoles nationales d’ingénieurs ;
  • FESIC : Fédération d’écoles supérieures d’ingénieurs et de cadres ;
  • FGL : Fédération Gay-Lussac, regroupant les écoles de chimie ;
  • GEA : Groupe des écoles aéronautiques et spatiales ;
  • Geipi Polytech : Concours commun à 26 écoles publiques postbac ;
  • GEM : Groupe des écoles des mines ;
  • Groupe INP : 30 écoles publiques d’ingénieurs (Bordeaux INP, Grenoble INP, Lorraine INP et INP Toulouse) ;
  • Groupe UT : Groupe des universités de technologie (Compiègne, Troyes et Belfort-Montbelliard) ;
  • INSA : Instituts nationaux des sciences appliquées ;
  • Institut Mines-Télécom ;
  • ParisTech ;
  • Polytech : réseau national des écoles d’ingénieurs polytechniques des universités ;
  • UGEI : Union des grandes écoles indépendantes (25 écoles d’ingénieurs et de management).

Depuis la loi du 22 juillet 2013, les écoles et établissements d’enseignement supérieur se regroupent pour renforcer les synergies et l’attractivité internationale. Beaucoup d’établissements ont fusionnés, d’autres se sont simplement associés et beaucoup se sont regroupés via les ComUE (Communautés d’Universités et d’Établissements). Vous pouvez retrouver la liste des ComUE et associations : ici.

Écoles d’ingénieurs Publiques

SONY DSC

Les formations d’ingénieurs peuvent intervenir dans le cadre d’une composante d’une université (une école polytechnique universitaire), d’un autre E.P.C.S.C.P. (Établissement publique à caractère scientifique, culturel et professionnel : une école centrale), d’un E.P.A. (Établissement publique administratif) rattaché (les écoles nationales supérieures d’ingénieurs) ou non à un E.P.C.S.C.P. ou d’un statut d’établissement privé. Les établissements publics d’enseignement supérieur constituent des personnes morales de droit public chargées du service public de l’enseignement supérieur.

Le livre VII du code de l’éducation distingue les établissements publics à caractère scientifique, culturel et professionnel (E.P.C.S.C.P.) des établissements publics à caractère administratifs (E.P.A.). Les E.P.C.S.C.P., parmi lesquels on dénombre notamment les universités et les grands établissements, sont des établissements nationaux d’enseignement supérieur et de recherche disposant d’une autonomie administrative, pédagogique, scientifique et financière renforcée ainsi que statutaire pour les universités. Sont concernés par le statut d’E.P.A., des établissements à finalité plus professionnelle et les établissements de documentation. Leurs décrets de création fixent leurs statuts particuliers.

Etablissements publics à caractère administratif

Établissements publics à caractère scientifique, culturel et professionnel

 

Écoles d’ingénieurs Privées

Les conditions particulières des établissements d’enseignement supérieur privés sont fixées par le Livre VII Titre III du Code de l’éducation.

Titre III : Les établissements d’enseignement supérieur privés