Accueil / Mais aussi… / Deviens Ingénieur !

Deviens Ingénieur !

LOST

Devenir ingénieur c’est avant tout choisir non pas un, mais des métiers. Ce qui fait la spécificité de la formation d’ingénieur est la multiplicité des savoirs, savoir-faires et savoir-êtres que l’élève ingénieur devra acquérir avant d’obtenir son diplôme. Avec plus de 200 écoles d’ingénieurs, de nombreuses spécialités et d’innombrables spécificités, choisir son parcours n’est pas toujours facile, c’est pourquoi il est important de bien y réfléchir. Néanmoins, toutes les écoles proposent des enseignements variés et multidisciplinaires, offrant à leurs diplômés une très bonne insertion professionnelle et leur donnant les clefs pour s’adapter, innover et entreprendre. Grâce aux stages en entreprise, aux mobilités à l’étranger, ou à leurs activités extra-scolaires, les élèves ingénieurs peuvent éveiller leur curiosité, développer leur ouverture d’esprit, renforcer leurs compétences et en découvrir de nouvelles.

Un élève ingénieur sur quatre est une élève-ingénieure. Il est vrai qu’en 1694, l’Académie Française définissait un ingénieur comme « Celui qui invente, qui trace et qui conduit des travaux et des ouvrages pour l’attaque ou pour la défenses des places ». En 1835 elle le caractérisait comme celui qui « conduit quelques autres ouvrages ou travaux publics, tels que la construction et l’entretien des routes, l’exploitation des mines ». Aujourd’hui, il s’agit d’une « personne que ses connaissances rendent apte à occuper des fonctions scientifiques ou techniques actives en vue de prévoir, créer, organiser, diriger, contrôler les travaux qui en découlent, ainsi qu’à y tenir un rôle de cadre« . Par ailleurs, un élève ingénieur sur quatre est boursier sur critères sociaux, mais il existe d’autres types d’aides financières dont les étudiants peuvent bénéficier.

Alors pourquoi pas vous ?

Les formations d’ingénieur reposent sur trois piliers.

Le premier pilier est constitué des connaissances scientifiques et techniques. L’apprentissage des sciences fondamentales garantit la rigueur d’analyse de l’ingénieur ainsi que la compréhension globale des phénomènes physiques et de leurs mécanismes. C’est la garantie de la capacité d’adaptation à long terme de l’ingénieur. L’apprentissage des sciences de l’ingénieur, ensemble d’outils et de méthodes, développe la capacité d’adaptation de l’ingénieur à court terme. Ces connaissances sont orientées vers les technologies et le monde professionnel. Elles sont acquises par le biais d’enseignements spécifiques mais aussi grâce aux projets personnels ou aux stages.

Le deuxième pilier est la compréhension du monde de l’entreprise et des défis sociétaux. Il s’agit de la compréhension de l’environnement extérieur dans lequel l’ingénieur va évoluer et notamment l’environnement économique, social, humain et éthique de l’entreprise et les défis du développement durable. Il doit, d’une part, comprendre la réalité du travail dans le monde professionnel et les enjeux de l’entreprise. D’autre part, il doit être armé pour faire face aux enjeux économiques, environnementaux et sociaux et répondre aux défis du développement durable. Pour ces raisons, les école d’ingénieurs développent des modules d’enseignement de connaissance générale de l’entreprise et de l’environnement professionnel (stratégie, marketing, droit, finance,…) ainsi que des modules d’enseignement permettant d’analyser et comprendre les enjeux sociétaux. Avec plus de 28 semaines de stages, les élèves ingénieurs bénéficient d’une réelle immersion en contexte professionnel au cours de leur formation.

Enfin, le troisième pilier de la formation de l’ingénieur porte sur les compétences relationnelles et l’ouverture internationale. L’ingénieur doit maîtriser les outils de communication et de management car sa carrière de cadre l’entraînera vers le travail en équipe et la gestion de projets. Il devra ainsi savoir présenter ses projets de manière claire et concise, mais aussi faire preuve de charisme et savoir motiver ses collaborateurs. Ces compétences sont acquises par l’élève ingénieur lors de sa formation, notamment par l’apprentissage, par des projets (individuels ou en groupe selon les cas), par des cours de communication et des éléments de psychologie, mais aussi par son implication dans des activités extra-scolaires. Le métier d’ingénieur est une des professions les plus internationales et l’anglais est devenu indispensable. Il ne doit plus être considéré comme une langue étrangère pour l’ingénieur, mais plutôt comme un outil de travail qu’il doit maîtriser. L’apprentissage de l’anglais et l’obtention d’un niveau soutenu (conforme aux attentes des entreprises) sont des conditions sine qua non à la validation du diplôme. En école, on incite très fortement les étudiants à partir à l’étranger et le niveau d’anglais est largement testé par des concours externes dont les plus utilisés sont le TOEFL et le TOEIC.

Toutes ces connaissances et capacités sont validées par l’obtention d’un diplôme qui sanctionne cinq années d’études après le baccalauréat. Ce diplôme est délivré par une école d’ingénieur habilitée par la CTI et donne automatiquement droit au grade de master.

ecoles_intro