Accueil / Actualités / Représentation / Publications / Communiqués de presse / Fin des périodes d’intégration à l’ENSAM : le BNEI rappelle l’importance du dialogue entre les parties

Fin des périodes d’intégration à l’ENSAM : le BNEI rappelle l’importance du dialogue entre les parties

Le vendredi 12 janvier, l’Ecole Nationale Supérieure des Arts et Métiers a pris la décision de mettre fin aux périodes d’intégration sur ses huit sites en France. Un acte fort qui dépasse la simple vigilance imposée lors de ces moments de transmission des valeurs et d’intégration dans l’établissement. Or, quand on parle de prévention, l’ensemble des acteurs, aussi bien les élèves que les directions d’écoles, doivent mener un dialogue constructif : la responsabilité est l’affaire de tous. Le BNEI rappelle son engagement dans la construction de ce dialogue avec la démarche prévention Cpas1option.

Un dérapage regrettable sur un site de l’ENSAM

Le Bureau National des Elèves Ingénieurs (BNEI), association représentant et fédérant l’ensemble des élèves ingénieurs, revient sur la décision d’interdiction de la période de transmissions des valeurs de l’Ecole Nationale Supérieure des Arts et Métiers prise le 12 janvier dernier. Le 11 octobre 2017, des incidents concernant seize élèves se sont produits sur le campus d’Angers au cours d’un rituel d’intégration. Suite à ces faits, la direction de l’ENSAM a annoncé mettre fin définitivement à la période d’intégration sur ses huit campus. Ainsi, tout le processus d’intégration et les traditions associées se trouvent déstabilisés par cette décision.

Le rôle du BNEI : accompagner l’ensemble des élèves ingénieurs dans leur formation pour éviter les débordements

Le BNEI regrette tout d’abord que de tels événements se soient produits. Le bien-être et l’intégrité physique et morale des élèves ingénieurs sont des questions primordiales. Ce genre de faits ne doit pas se produire et il est important de rappeler que les écoles d’ingénieurs représentent un lieu de responsabilisation pour les élèves. Le BNEI reconnaît la nécessité d’avoir pris une décision forte qui doit aboutir à une évolution des pratiques et des traditions à l’avenir, à condition toutefois de proposer un dialogue constructif avec les élèves afin qu’ils gardent des repères essentiels à leur vie étudiante. L’administration est en effet autant responsable que les élèves et les périodes d’intégration doivent être construites en synergie. De plus, l’action des associations étudiantes dans l’école est déterminante dans la formation d’élèves responsables, en particulier dans la prise en charge du risque pénal, la sécurisation des élèves et la garantie de leur intégrité. Cette action se dénote également au travers des engagements collectifs envers les autres étudiants au sein et en dehors de l’école et des démarches favorisant les prises de conscience, notamment sur la gestion de l’image.
Il est important de souligner que l’ENSAM aura tôt fait de se remettre du préjudice porté à son image et que l’événement qui s’est produit ne reflète en rien la qualité de la formation ni les valeurs transmises aux élèves. La preuve en est : les élèves concernés ont communiqué immédiatement et ont agi avec sérieux en s’identifiant rapidement afin d’établir un dialogue constructif avec leur administration.
Le BNEI souhaite affirmer sa volonté d’accompagner et de sensibiliser les élèves ingénieurs dans les périodes d’intégration afin qu’ils soient de véritables moments conviviaux d’échanges, d’engagement et d’épanouissement.

La démarche Cpas1option, un moyen de responsabilisation des
élèves ingénieurs

Le BNEI souhaite proposer une aide à toutes les écoles d’ingénieurs en rappelant son engagement dans la construction de la démarche de prévention “Cpas1option”1. Ce programme, qu’il pilote conjointement avec la Conférence des Directeurs des Écoles Françaises d’Ingénieurs (CDEFI), la Conférence des Grandes Écoles (CGE) et la Mission Interministérielle de Lutte contre les Drogues et les Conduites Addictives (MILDECA) a été lancé en 2007. La démarche “Cpas1option” a vocation à faciliter la mise en place de réflexes, en particulier pour sécuriser les événements festifs et rappelle notamment les différentes responsabilités relatives à l’organisation d’évènements étudiants (en particulier morale, civile et pénale). Elle aborde également les activités d’intégration et les responsabilités associées en sensibilisant les étudiants à leurs risques et enjeux.

L’ENSAM a montré sa volonté de participer en faveur de la responsabilisation des élèves en tant que signataire de la charte Cpas1option. Le BNEI salue les actions menées jusqu’à présent dans ce sens et est prêt à travailler avec les élèves et la direction pour améliorer la mise en oeuvre de la démarche.

L’amalgame entre les notions d’intégration et de bizutage étant fréquent, le BNEI tient par ailleurs à souligner la différence. La période d’intégration est une période pendant laquelle les élèves de la promotion entrante apprennent à se connaitre, échangent, partagent, et se rassemblent autour de valeurs communes tout en créant un réseau solide avec les autres promotions. C’est le premier pas de futurs ingénieurs qui seront amenés à travailler ensemble et à représenter la filière.

Les responsables d’associations se doivent de tout mettre en oeuvre pour garder le contrôle et assurer le bon déroulement des évènements d’intégration. Il est important de rappeler que le bizutage (défini par la loi Royal du 17 juin 1998) constitue un délit au sens de l’article 225-16-1 du code pénal.

Dans le but d’aider et d’accompagner les différentes parties, nous invitons l’ensemble des élèves et des directions d’écoles d’ingénieurs à participer, conjointement avec les représentants des associations étudiantes, au séminaire de sensibilisation Cpas1option qui se déroulera les 26 et 27 mars 2018, à l’IMT Atlantique de Nantes. L’objectif de ce séminaire est de progresser ensemble, de sensibiliser les élèves ainsi que les directions d’écoles à certains sujets ayant attrait à la santé et à la sécurité, et de favoriser les échanges entre établissements.

Soyons ensemble acteurs de la prévention dans les écoles d’ingénieurs !

Contacts Presse :
Brice Pugenc – Président du BNEI – 06 82 20 74 02 – president@bnei.fr
Grégory Barrère – Responsable Représentation – 06 46 73 77 47 – representation@bnei.fr

version pdf

Regardez aussi

Le BNEI, L’UNEDESEP et la FENEPSY attaquent la hausse des droits d’inscription des étudiants

Le gouvernement a officialisé l’explosion des droits d’inscription pour les étudiants extra-communautaires par la publication …