Important
Accueil / Actualités / Représentation / Publications / Communiqués de presse / 10 grandes écoles s’engagent à porter la démarche Cpas1option de prévention des addictions et des comportements à risques

10 grandes écoles s’engagent à porter la démarche Cpas1option de prévention des addictions et des comportements à risques

Le 4 décembre dernier, le Bureau national des élèves ingénieurs (BNEI), la Conférence des directeurs des écoles françaises d’ingénieurs (CDEFI) et la Conférence des Grandes écoles (CGE), organisaient le 3e séminaire depuis le lancement de leur démarche conjointe de prévention « Cpas1option ».

La démarche Cpas1option a vocation, depuis sa création en 2012, à encourager les grandes écoles à mettre en place une démarche de prévention des addictions et des comportements à risque.

La rencontre du 4 décembre dernier rassemblait 17 établissements déjà sensibilisés à la démarche. L’objectif de cette journée était de concrétiser  leur implication au côté du BNEI, de la CDEFI et de la CGE via la signature d’un engagement faisant de ces établissements des pilotes de la démarche Cpas1option, chargés de diffuser les bonnes pratiques auprès d’établissements plus novices en matière de prévention.

Encadrée par des experts en addictologie, en anthropologie, en prévention et en assurances, cette journée de travail a permis d’évoquer les grandes problématiques liées à la prévention :

–        La nécessité morale de diffuser une culture commune de la prévention au sein des grandes écoles apparaît comme une évidence pour protéger l’image des établissements et garantir le bien-être des étudiants, sur le campus et en dehors.

–        Les messages de prévention actuels ne tiennent pas nécessairement compte des nouvelles pratiques de consommation des jeunes. La prévention d’une pratique telle que le binge drinking nécessite l’élaboration de nouveaux messages de prévention plus adaptés. Toute action de prévention vise un objectif : une baisse de l’offre et une baisse de la demande de produits psycho-actifs.

–        La création d’une dynamique d’échange entre les administrations d’écoles et les associations d’étudiants, au cœur même de la démarche Cpas1option, s’avère fondamentale pour sécuriser l’ensemble des événements de l’établissement et rappeler les responsabilités (morales et juridiques) de chacun des acteurs impliqués.

Ce 3e séminaire a été marqué par des actions fortes qui achèvent de démontrer l’engagement des grandes écoles en matière de prévention et de réduction des risques :

–        La signature d’un engagement en tant que pilotes de la démarche Cpas1option par 10 binômes administration/associatifs étudiants dont le rôle est de montrer l’exemple en matière de prévention et de diffuser la démarche Cpas1option auprès des autres établissements.

–        Les établissements présents ont également affirmé leur souhait de faire participer leurs étudiants à une étude sur le « binge drinking » proposée par le Dr Amandine LUQUIENS, psychiatre addictologue de l’Hôpital Paul Brousse, à Villejuif.

–        Enfin, ce séminaire a permis de formaliser un partenariat entre le BNEI et les élèves officiers de la gendarmerie nationale (EOGN) qui, dans le cadre d’un projet étudiant, fourniront à tous les BDE des grandes écoles un memento législatif listant les délits et les peines encourues dans le cadre de l’organisation d’événements étudiants. Des fiches réflexes visant à diffuser les bonnes pratiques en cas de difficulté (violence, ivresse, inconscience) seront également diffusées à l’ensemble des établissements.

Ces actions concrètes démontrent une volonté forte de la part des grandes écoles et de leurs étudiants de progresser en matière de prévention et de réduire les risques liés à l’organisation de manifestations étudiantes en s’entourant de partenaires solides, tels que la MILDECA, avec qui le BNEI, la CDEFI et la CGE ont signé une convention en février 2014.

En avril, le séminaire de sensibilisation Cpas1option avait rassemblé une centaine de participants de plus de 30 écoles d’ingénieurs et de commerce, signe de l’intérêt croissant des grandes écoles pour des problématiques sociétales fondamentales.

Les binômes signataires de la démarche Cpas1Option à fin décembre 2014

ENSI Poitiers/BDE ENSI Poitiers, NOVANCIA BS Paris/BDE NOVANCIA, POLYTECH Orléans/BDE POLYTECH Orléans, Ecole des Mines de Nantes/Cercle des Elèves de l’EMN, ICN BS/BDE ICN, EBI/BDE Skyline, ESCOM/BDE ESCOM, ESTP Paris/NAV’ESTP, EDC Paris/EDC prévention et Sécurité, ENSAM/UE ENSAM.

__________________________________

À propos du BNEI.

Le BNEI a pour objectif d’informer, de former et de représenter l’ensemble des 130 000 élèves-ingénieurs en fédérant les Bureaux des Élèves des écoles, quel que soit leur statut et leur ministère de tutelle.

La représentation des élèves-ingénieurs se fait auprès des organismes sociaux et gouvernementaux en relation avec la formation d’ingénieurs, mais également auprès des Ministères, des industriels, ou encore à l’étranger.

Le BNEI dispense également régulièrement des formations pour les élus étudiants et les responsables associatifs, afin d’accompagner le développement des associations étudiantes et favoriser une implication toujours plus importante des élèves dans la vie et le pilotage de leur établissement.

En outre, le BNEI informe constamment les élèves-ingénieurs des évolutions des formations et de leur environnement, aussi bien au niveau national, qu’à l’échelle de l’établissement.

Contact presse :

Raphaël Silveira Costa, 06 82 20 74 02, president@bnei.org

À propos de la CDEFI.

Fondée en 1976, la CDEFI (Conférence des Directeurs des Ecoles Françaises d’Ingénieurs) réunit l’ensemble des directeurs des établissements ou composantes d’établissement, publics ou privés, habilités par la Commission des Titres d’Ingénieur (CTI) à délivrer le titre d’ingénieur diplômé. Elle a pour principale mission d’étudier tous sujets relatifs au métier et à la formation des ingénieurs, ainsi qu’au développement de la recherche et à la valorisation de celle-ci. Elle a, de plus, vocation à promouvoir l’ingénieur de l’Ecole française, dans le monde comme en France. Ainsi, la dimension internationale est au cœur de ses préoccupations, notamment dans l’espace européen de l’enseignement supérieur et de la recherche.

Contacts presse, Agence Noir sur Blanc :

Corinne Robert, 09 70 44 89 12, crobert@noirsurblanc.com

Sandra Ammara 01 41 43 72 74 / 06 79 92 71 34 sammara@noirsurblanc.com

À propos de la CGE.

Créée en 1973, la Conférence des grandes écoles (CGE) regroupe 218 établissements d’enseignement supérieur et de recherche français et étrangers représentant tout le spectre des formations supérieures en grandes écoles de niveau Master et au-delà. Organismes de formation de masse (40 % des masters délivrés chaque année en France) et de recherche intensive (50 % des thèses dans les disciplines couvertes par les grandes écoles), les grandes écoles mettent en cohérence un projet pédagogique en fonction du profil de l’étudiant et des débouchés professionnels. Véritable label qualité, la CGE s’assure du respect par l’ensemble de ses membres de ses principes fondamentaux (excellence, sélection, ouverture internationale, accréditation des formations, …). Les 218 grandes écoles membres permettent à la France de proposer une offre de formation et de recherche à déclinaisons multiples et de répondre ainsi aux besoins très variés des entreprises.

Contacts presse

Lucille SIMON, 04 37 47 36 28 / 06 33 21 48 66, lucille.simon@tbwa-corporate.com

André BISMUTH, Conférence des grandes écoles, 01 46 34 77 58, andre.bismuth@cge.asso.fr

CP – Cpas1option séminaire 4 décembre – VF

Regardez aussi

Pour que l’enseignement supérieur reste accessible à tous. Vers la fin du modèle unique français en école d’ingénieur ?

Nous, élèves en écoles d’ingénieurs, sommes inquiets pour l’avenir de l’enseignement supérieur en France. En …