Accueil / Actualités / Représentation / Publications / Communiqués de presse / Sénat | Les élèves-ingénieurs moteurs et exemples de la prévention

Sénat | Les élèves-ingénieurs moteurs et exemples de la prévention

Le 6 novembre 2012, la mission d’information, conduite par les sénateurs Madame Corinne Bouchoux et Monsieur André Reichardt de la commission des lois sur les rassemblements festifs et l’ordre public du Sénat a rendu son rapport d’information.

Les élèves-ingénieurs se félicitent de l’excellente analyse du rapport qui met en lumière la réalité du terrain. Les conclusions de la mission sont le miroir des propositions des élèves-ingénieurs. Celles-ci sont organisées autour de 3 axes principaux : la non stigmatisation des étudiants, l’inutilité de légiférer davantage et le renforcement nécessaire de l’accompagnement, notamment par le financement, des associations étudiantes organisatrices.

L’accompagnement des associations étudiantes organisatrices doit rester l’objectif prioritaire. Cela passe d’abord par le renforcement de la confiance entre le président du bureau des élèves et le directeur de l’école. Ensemble, ils peuvent alors définir une stratégie prévention adaptée aux spécificités de leur établissement avec le soutien de l’ensemble des acteurs locaux de la prévention. Enfin, pour concrétiser les actions, le développement de la formation par les pairs et le soutien financier doivent être considérés avec la plus grande attention.

C’est dans cet esprit que le BNEI œuvre avec ses partenaires nationaux, comme le souligne la mission d’information à l’égard de notre « programme de prévention [qui] mérite l'attention et certainement une meilleure diffusion auprès de ses homologues afin de permettre une généralisation ».

Toujours dans une optique d’amélioration continue, lors son 14ème Congrès à Paris les 7, 8 et 9 décembre 2012, le BNEI présentera un dispositif amélioré dans la continuité de la charte de bonnes pratiques signée depuis 2008 avec le BNEC[1], la Cdefi[2] et la CGE[3]. C’est une nouvelle dimension pour la prévention au sein des écoles d’ingénieurs. Il s’agit d’une démarche qualité rationalisée, soutenue par emeVia[4], associée à un système d’outils qui répondront aux questions des moyens techniques mais aussi de la mesure de la performance.

En conclusion, les élèves-ingénieurs demandent au Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche et au Ministre de l’Education Nationale de suivre les recommandations du rapport en annonçant clairement leur stratégie.



[1] Bureau National des Elèves en Ecole de Commerce

[2] Conférence des directeurs des écoles françaises d’ingénieurs

[3] Conférence des Grandes Ecoles

[4] Le réseau des mutuelles étudiantes de proximité

 

Regardez aussi

Pour que l’enseignement supérieur reste accessible à tous. Vers la fin du modèle unique français en école d’ingénieur ?

Nous, élèves en écoles d’ingénieurs, sommes inquiets pour l’avenir de l’enseignement supérieur en France. En …