Important
Accueil / Non classé / Diversité : Un Pont Pour l’Avenir

Diversité : Un Pont Pour l’Avenir

Alors que les classes supérieures représentent 16% de la population active selon l’Insee, les enfants des classes supérieures représentent 47,9% des élèves ingénieurs et 33,9% des étudiants en université. 51,2% des étudiants en santé et 54,3% des élèves de CPGE ont des parents diplômés de l’enseignement supérieur.

Comparativement, le taux de féminisation des études d’ingénieur est de 25% alors que celui de l’enseignement supérieur général est de 56% (le taux se réduit pour les filières scientifiques hors santé).

Parce que la diversité se doit d’être accrue en école d’ingénieur, le BNEI s’implique fortement dans des actions qui favorise la mixité sociale et de genre.

Le projet Pont Pour l’Avenir consiste à faire découvrir le métier d’ingénieur à des collégiens via la fabrication d’un pont en pâtes alimentaires et colle. Lors de l’élaboration de ce pont par un groupe de collégiens, les élèves ingénieurs les sensibilisent aux sciences de l’ingénieur permettant de créer ce pont (dynamique des structures, simulation numérique, matériaux…).

En 2007, il est étendu à une dizaine d’académie, suite au succès de l’année précédente. Les BREI y jouent alors un rôle essentiel puisqu’ils coordonneront l’action des élèves ingénieurs dans la région concernée.

En 2006, le projet est lancé dans sa phase test sur 2 académies : Nancy-Metz et Limoges

Le BNEI et la CDEFI ont travaillés ensemble à ce projet.

L’objectif est d’aborder les différents domaines d’activités de nos formations :

  • les Travaux Publiques (architecture des ponts), des matériaux (torsions, flexion, rupture…),
  • la chimie (cuisson, colles)
  • l’informatique (dimensionnement, simulation) et de l’Agronomie (Mécanisation, OGM).
  • ….

Dans ce cadre le BNEI a activement pris part à la rédaction de fiches pédagogiques et méthodologiques qui servent de support aux élèves ingénieurs qui participent aux séances pratiques dans les collèges, pour expliquer quelques principes physiques.

Initialement, ce projet s’est inscrit dans le projet du ministère intitulé 100 000 pour 100 000 ayant pour objectif de permettre aux élèves les plus défavorisés (les collégiens sont principalement issus de collèges ZEP et en campagne) de se diriger vers des études supérieures.

Aujourd’hui ce projet est financé indépendamment du ministère et son périmètre d’action croit chaque année.

Regardez aussi

De l’importance du CROUS pour les élèves ingénieurs

 

Les élections des représentants étudiants aux Conseils d'administrations des Crous - Centre régionaux des oeuvres universitaires et scolaires - se déroulent du 19 au 30 novembre 2012.

EDITO du président du BNEI