Important
Accueil / Actualités / Représentation / Commissions / AERES / Colloque AERES des 14 et 15 mars 2012

Colloque AERES des 14 et 15 mars 2012

Le BNEI a participé, au côté de PDE (Promotion et Défense des Étudiants) au colloque  annuel de l’Agence de l’Évaluation de la Recherche et de l’Enseignement Supérieur (AERES) le 14 et 15 mars 2012 à Paris, dont le thème était « l’évaluation au service des formations : témoignages et partage de bonnes pratiques ».

Ce colloque fut l’occasion pour le BNEI d’échanger avec ses partenaires, et notamment ici les directeurs d’écoles et d’universités sur le fonctionnement et le perfectionnement de nos établissements.

Voici les différents points qui ont été abordés durant les 4 tables rondes :

1° L’assurance qualité dans les formations et les politiques d’établissement :

Avant de faire une évaluation, l’AERES demande aux établissements qu’elle va auditer de faire leur propre auto-évaluation. Durant cette table ronde, différentes méthodes ont donc été présentées. De manière générale, chaque établissement a créé un organisme spécifique au sein de son organisation pour s’en occuper. Les étudiants et les enseignants sont également sollicités via des questionnaires, afin de faire remonter leurs remarques et leurs propositions.

2° Le suivi des cohortes d’étudiants et des diplômés :

Cette table ronde s’est intéressée aux moyens mis en place dans les établissements afin de pouvoir faciliter et suivre l’insertion professionnelle des étudiants. Dans certaines universités comme à Lille 1, il existe des observatoires de formation et de l’insertion professionnelle dont l’une des missions est de faire ce suivi. En 2005, celui-ci s’était intéressé à 1500 nouveaux étudiants.  Cette étude se terminera en 2013, puisque le suivi était prévu pour une durée de 8 ans.

3° L’approche par compétences :

Il s’agissait ici de présenter les moyens qui sont mis en œuvre pour mettre en valeur les compétences acquises par les formations. Toulouse 3 travail par exemple depuis quelques années avec un outil qu’il appelle Portefeuille d’Expérience et de Compétence

Yves Bertrand, le président du réseau FIGURE (Formation à l’ingénierie par des universités de recherche), qui a la volonté de créer dans nos universités des masters en ingénierie, s’est également exprimé lors de cette table ronde. Selon lui, l’objectif principal est de regrouper tous les masters scientifiques actuels sous cette bannière pour en augmenter la lisibilité. Il faut toutefois être vigilant puisque ce n’est pas seulement un changement de nom mais aussi de formation. Les membres de ce réseau ont en effet la volonté de rendre les formations de master plus professionnalisante et d’y rajouter au minimum 20% d’enseignement en Science Humaine et Social. Ces formations sont similaires aux formations d’ingénieurs.

4° Les liens formations-entreprises :

De même que précédemment, il s’agissait ici de présenter les moyens mis en place pour renforcer les liens entre les étudiants et les entreprises.

A l’université de Bourgogne se trouve un Centre de Formation qui regroupe près de 50 formations accessibles en alternance. Ils ont également mis en place un réseau social qui permet de renforcer la liaison entre les entreprises et les étudiants avec la mise à disposition de stages et offres d’emplois par les entreprises sur la plateforme.