Important
Accueil / Actualités / Représentation / Commissions / CTI / Colloque annuel de la CTI 14 février 2012

Colloque annuel de la CTI 14 février 2012

Le BNEI a participé le 14 février dernier au colloque annuel de la Commission des Titres d’Ingénieur (CTI) à Issy-les-Moulineaux.

Celui-ci, organisé en la présence de Patrick Hetzel, directeur général pour l’enseignement supérieur et l’insertion professionnelle (DGESIP), et Didier Houssin, président de l’Agence d’Evaluation de la Recherche et de l’Enseignement Supérieur (AERES), a été l’occasion de lancer la nouvelle campagne d’accréditation de la CTI dans les académies de Créteil et Versailles.

 Bernard REMAUD, président de la CTI, est notamment revenu sur 3 points :

  • le fort développement des formations d’ingénieurs par apprentissage : près de 180 diplômes via cette voie aujourd’hui
  • le flou sur le périmètre exact des métiers de l’ingénieur, qui se répercute sur le périmètre des formations : une mission est lancée sur cette question
  • le manque de moyens humains et financiers de la CTI qui freine fortement son développement, notamment externe avec les expertises européennes

Patrick HETZEL est quant à lui revenu sur :

  • la nécessité de développer l’attractivité des sites pour être compétitif à l’international, en renforçant notamment les synergies entre écoles et universités, sur la recherche par exemple
  • l’importance de renforcer le triptyque * Recherche * Formation * Innovation * dans l’enseignement supérieur
  • le fait que les écoles doivent diversifier leur mission, en développant par exemple la formation continue

Enfin, Didier HOUSSIN a abordé 2 éléments que l’AERES peut apporter aux écoles d’ingénieurs :

  • un regard croisé sur les politiques de site (étant donné que l’AERES évalue tous les établissements d’un site)
  • des pistes intéressantes au niveau de la stratégie de recherche des écoles

En conclusion du colloque, les acteurs s’accordent à rappeler que notre enseignement supérieur, notamment les formations d’ingénieurs doivent rester particulièrement lisibles et fluides. Le rôle des écoles d’ingénieurs dans la ré-industrialisation de notre pays est particulièrement important. Enfin, il faut rester vigilant au poids croissant des pays émergents dans la formation supérieure.

La CTI a également signé  avec l’AERES une convention cadre de coopération, objet d’un communiqué de presse  du BNEI ainsi que d’un mail infoBNEI envoyé le 27 février.

Enfin, la nouvelle version 2012 du document intitulé Références & Orientations (R&O) et dans lequel se trouvent les critères pour l’habilitation et les procédures a été présenté. Celui-ci a connu des évolutions dans la forme aussi bien que dans le fond, avec notamment une nouvelle exigence d’auto-évaluation de la part des écoles. Les doubles diplômes, l’internationalisation des cursus ou encore l’année de césure représentent certains des points d’évolution de cette nouvelle version.

Regardez aussi

Groupe de travail International de la CTI 13 février 2012

Le BNEI a participé le 13 février dernier au Groupe de travail international de la …