Important
Accueil / Non classé / Place de la Recherche dans les Ecoles d’Ingénieurs

Place de la Recherche dans les Ecoles d’Ingénieurs

La recherche appliquée réalisée dans les écoles d’ingénieurs répond à une demande croissante des besoins industriels et aux transferts de technologies aussi bien à l’échelon régional que national pour les écoles en réseau. Cette demande permet aux doctorants en écoles de bénéficier de conditions de thèses bien plus favorables que dans les laboratoires universitaires classiques avec la certitude de débouchés professionnels intéressants. De plus, les liens directs avec les industriels doivent être renforcés afin de faciliter l’insertion professionnelle des doctorants et participer activement à la réalisation du chapitre professionnel de la thèse et aux formations spécifiques à l’insertion dans l’entreprise.

Cette proximité entre la recherche appliquée et les élèves ingénieurs permet de faire naître des vocations à la recherche, ou tout du moins de faire prendre conscience aux élèves ingénieurs de l’existence de cette ressource de R&D dans le cadre de leurs futures activités en entreprises. Le BNEI défend cette proximité, afin de favoriser la poursuite en thèses des élèves ingénieurs qui le souhaitent, mais aussi afin de permettre aux élèves ingénieurs en formation initiale d’avoir accès à du matériel de haute technologie. Cela permettra aussi d’avoir des contacts renforcés entre industriels et élèves ingénieurs.

Le BNEI défendra la mise en place des politiques de site concernant les accords de partenariat entre les laboratoires universitaires et ceux des écoles. Le BNEI insistera sur le besoin pour les écoles d’ingénieurs de conserver des laboratoires de recherche appliquée qui favorisent la valorisation de la recherche avec les laboratoires de recherches fondamentales et le transfert de technologies avec les entreprises.

L’augmentation du nombre de bourses CIFRE est une nécessité afin d’inciter plus d’élèves ingénieurs à réaliser des thèses, et pour favoriser l’insertion professionnelle de tout les doctorants en écoles. Ces conditions de financement des doctorants, permettront de palier à un taux d’abandon en thèse encore trop élevé. Le BNEI propose comme cela se passe déjà dans certains laboratoires avec succès de refuser toute inscription en thèse qui ne garantit pas un revenu et des conditions de thèses correctes pour les doctorants. Cela permet d’obliger les écoles doctorales et les responsables de laboratoires à chercher les financements nécessaires ou à aider les futurs doctorants à les obtenir. Une augmentation substantielle du nombre de bourses ministérielles ainsi qu’une meilleure répartition entre les écoles et les universités est une nécessité afin de permettre aux étudiants qui le souhaitent d’effectuer leur thèse dans un domaine spécifique sans partenariat direct avec une entreprise.

La recherche appliquée en école permet également d’asseoir la renommé de l’école vis-à-vis des entreprises et des institutions et cela facilite l’insertion professionnelle aussi bien des doctorants que de l’ensemble des élèves ingénieurs qui bénéficient, lors de leur recherche d’emploi, de cette image et des forts taux d’embauche qu’elle génère. Les écoles peuvent également en profiter pour accroître les partenariats directs avec les entreprises pour fournir des stages ou des projets dans des conditions intéressantes à leurs étudiants.

En conclusion, le BNEI est favorable à un maintien des écoles doctorales de dimension suffisante au sein des écoles d’ingénieurs et d’un adossement des formations sur des exemples industriels concret liés à la recherche appliquée pour certaines matières. Le BNEI souhaite que des collaborations locales entres laboratoires universitaires et laboratoires d’écoles d’ingénieurs se développent afin que les écoles puissent profiter d’un potentiel de recherche plus important et donc plus attractif pour les industries. Il faudra toutefois rester vigilant à ce que les activités de recherche de deviennent pas uniquement l’apanage des universités.

Regardez aussi

De l’importance du CROUS pour les élèves ingénieurs

 

Les élections des représentants étudiants aux Conseils d'administrations des Crous - Centre régionaux des oeuvres universitaires et scolaires - se déroulent du 19 au 30 novembre 2012.

EDITO du président du BNEI