Important
Accueil / Actualités / Représentation / Publications / Lettres des élus centraux / La Lettre des Elus Centraux 2009/2010 – Numéro 3

La Lettre des Elus Centraux 2009/2010 – Numéro 3

La passation et les formations :

En tant qu’élu, tu vas pouvoir te rendre compte par toi-même que certaines questions reviennent régulièrement au sein des conseils centraux de l’établissement. Les raisons sont nombreuses pour expliquer ces redondances. Le fait est que, si tu ne connais pas l’historique du point abordé, la compréhension et la prise de position sont difficiles. En cours de mandat, ces questions d’historique ne posent que rarement problème. Par contre, peu après le renouvellement des représentants étudiants, et sans la réalisation d’une passation adéquate, connaître, comprendre et prendre position sur des problématiques abordées ultérieurement peut s’avérer complexe.

Prends le temps, au début de ton mandat, de contacter ton prédécesseur, afin qu’il puisse te présenter le travail qu’il a effectué au cours de son mandat. Ce sera le moment idéal pour qu’il partage avec toi son ressenti, les dossiers en cours, les personnes siégeant dans le conseil et leur fonction. Dans ce cadre, le BNEI a pour mission de former les élus associatifs et les élus en conseil et reste disponible 24h/24 pour t’accompagner dès que tu en as besoin. Cela peut être pour t’expliquer ce à quoi correspondent les institutions, les sigles ou encore les textes de loi qui peuvent rapidement s’avérer complexes.

Tu peux également souhaiter, avec les autres élus élèves-ingénieurs, obtenir des formations beaucoup plus complètes. Contactes alors ton président de BREI ou encore le BNEI afin que nous organisions une journée, ou un week-end, de formation spécialement à destination des élus en conseil. Nous pourrons choisir ensemble les formations qui te seront utiles en fonction de tes besoins. Le but étant que tu puisses avoir toutes les clefs en main pour réussir au mieux ton mandat.

Les conseils nationaux de l’enseignement supérieur :

Le Conseil National de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche (Cneser)

En France, le Conseil national de l’enseignement supérieur et de la recherche (Cneser) est un organe qui constitue à la fois un comité consultatif placé auprès du ministre chargé de l’enseignement supérieur, et une juridiction administrative.

Le Cneser assure la représentation des établissements publics à caractère scientifique, culturel et professionnel (EPCSCP) en débattant autour de sujets éducatifs, culturels, scientifiques, économiques et sociaux. C’est au sein de ce conseil que toutes les questions qui ont trait aux formations et aux établissements d’enseignement supérieur sont examinées. Le Cneser est composé de 69 membres dont 11 représentants étudiants élus au suffrage indirect. Cette année ce conseil est amené à renouveler ses représentants étudiants. En tant qu’élu, tu seras peut être amené à voter pour tes élus nationaux au Cneser. Nous te donnerons prochainement plus de renseignements concernant ce sujet.

Le Conseil National de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Agricole, Agroalimentaire et Vétérinaire (Cneseraav)

C’est un conseil consultatif placé aux côtés du Ministère de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Pêche (MAAP). Il est consulté sur les questions relatives aux missions des établissements publics placés sous la tutelle du MAAP et sur la politique proposée par les pouvoirs publics pour assurer la cohésion de ces formations.

Il a pour champs de compétence l’ensemble des questions relatives à l’enseignement supérieur agricole et vétérinaire, la répartition des moyens, financiers et en personnels attribués à ces établissements et l’habilitation à délivrer des diplômes nationaux.

Il donne également son avis lorsqu’un établissement relevant du MAAP est concerné par la création d’un Etablissement Public à caractère Scientifique, Culturel et Professionnel (EPCSP) ou par le rattachement à un EPSCP.

Sa composition est fixée à 45 membres par le code rural, dont 7 représentants des étudiants élus au suffrage direct. Sont donc amenés à voter, pour les représentants étudiants du Cneseraav, l’ensemble des étudiants des établissements sous tutelle du ministère du MAAP. A l’heure actuelle, la liste associative « Voix Étudiante » a été élue pour représenter les étudiants. Pour les contacter, écrivez à rep-agro@bnei.org.

Le Conseil National des Œuvres Universitaires et Scolaires (CNOUS)

Placé sous la tutelle du ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche, le Centre National des Œuvres Universitaires et Scolaires pilote le réseau des CROUS. Son objectif est de donner à tous les étudiants les mêmes chances d’accès et de réussite dans l’enseignement supérieur en accompagnant leur vie quotidienne.

À la tête du réseau national des CROUS, le CNOUS a pour vocation de faciliter la vie des étudiants dans de nombreux domaines identiques à ceux des CROUS : restauration, logement, bourses, action sociale et culturelle, ouverture sur l’international…

Le conseil d’administration du CNOUS est composé de 27 membres, dont 8 représentants étudiants, 8 représentants de l’État, 3 représentants du personnel, 4 personnalités extérieures et 3 présidents d’universités. Les représentants étudiants au CNOUS sont élus parmi les représentants étudiants aux conseils d’administration des CROUS par le vote de ces derniers.

PDE « Porte d’entrée vers le ministère »

Précédemment, dans La Lettre des Élus Centraux n°1, nous vous avions présenté Promotion et Défense des Etudiants [PDE] et en particulier ses valeurs (qui sont les mêmes que celles des monodisciplinaires qui la composent) : Apolitisme, Aconfessionnalisme, Asyndicalisme, Pluralisme, Subsidiarité et Indépendance. Mais que t’apporte PDE à toi, en tant qu’élu, ou encore au BNEI ?

Via les élus nationaux pour PDE présents au CNESER et au CNOUS, l’organisation est considérée comme représentative aux yeux de la loi (Loi Jospin du 10 juillet 1989, article L811-3). Ainsi, PDE est systématiquement invitée et participe aux différentes commissions relatives à l’enseignement supérieur et est reçue au Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche [MESR]. Soucieux de respecter ses valeurs, PDE laisse ainsi le BNEI (et ses élus concernés) intervenir aux seins de ces institutions dès lors que le sujet abordé concerne la filière ingénieur.

PDE offre ainsi la possibilité au BNEI d’interpeller les acteurs de l’enseignement supérieur via son statut d’organisation représentative.

L’Assemblée Générale du BNEI :

Les 23, 24 &25 avril prochains se tiendra l’assemblée générale du BNEI à Toulouse. Cette AG sera composée de formations autour de la gestion d’associations, mais aussi de conférences autour de la représentation avec des invités de marque : Pierre STOECKLIN, secrétaire général de l’INSA Toulouse, interviendra pour sa part sur la mise en place des compétences élargies au sein d’un EPSCP et Louis CASTEX, ancien président du PRES de Toulouse et ancien directeur de l’INSA, présentera la mise en place du processus d’auto-évaluation au sein des écoles d’ingénieurs.

Cet évènement sera également un moment de partage entre les associatifs mais également les élus sur leur différentes particularités locales, les bonnes pratiques, les difficultés rencontrées. Ces évènements sont très appréciés des participants pour leurs effets dynamisant, formateur et les multiples interactions. Pour vous inscrire, ou pour plus de renseignement, rendez-vous sur le site du BNEI !

Prochainement …

Dans les prochains numéros de la Lettre des Élus Centraux, tu trouveras de l’actualité sur le monde ingénieur, ainsi que des informations sur la manière d’entretenir des liens entre les associatifs, et d’autres sujets utiles à ton mandat.

Regardez aussi

Lettre des Élus n°4 – Août 2012

Cher(e)s élu(e)s élèves ingénieurs,  
 
En ce début de mois d’août, les élèves ingénieurs engagés n’ont toujours pas trouvé le temps de se reposer. En effet, ce mois est celui de la préparation de la rentrée dans toutes nos  écoles. Reconnues en tant que leader de l’organisation d’évènements, nos associations savent se mettre en valeur à la rentrée afin de permettre à chacun de se sentir à l’aise et en possession de tous  ses moyens pour réussir son année dans un bon environnement.
 
Dans cette lettre, nous verrons comment profiter de cett  rentrée pour vous mettre en avant, vous, les élus. Nous ferons ensuite un petit panorama des outils qui sont à votre disposition  ainsi que de ceux que vous pourriez mettre en place. Enfin, nous ferons un retour sur les élections CNESER qui ont montré le rôle décisif des élus de nos établissements.