Important
Accueil / Actualités / Représentation / Publications / Lettres des élus centraux / La Lettre des Elus Centraux 2008/2009 – Numéro 8

La Lettre des Elus Centraux 2008/2009 – Numéro 8

Bonjour,

Nous y sommes ! A partir de demain et jusqu’au 7 juillet (le cachet de poste faisant foi) vous pouvez voter pour le CNESER. Je vous encourage à ne pas tarder pour le faire et éviter ainsi tout risque d’oubli ou de dépassement de délai. Je vous encourage aussi bien évidemment à voter pour la liste que soutient le BNEI : « BDE, Corpos, Amicales et Associations étudiantes indépendantes ». Tout au long des derniers numéros de la « Lettre des élus » du BNEI vous avez pu découvrir ou approfondir différents sujets d’actualité ou d’avenir pour notre filière. Cet épisode aura un tout autre objectif puisque vous pourrez en apprendre davantage sur les élèves ingénieurs candidats au CNESER sur la liste « BDE, Corpos, Amicales et Associations étudiantes indépendantes » présentée par PDE et soutenue par le BNEI. Notamment Julien Villalongue, élu au CA de Centrale Nantes, et tête de liste dont vous pourrez lire l’interview. Comme vous le constaterez, l’ensemble des réseaux ingénieurs qui ont voix au CNESER y sont représentés, ce qui constituera un atout considérable pour la richesse des contributions relatives à notre formation portées au niveau du CNESER.


Julien Villalongue – Tête de liste

Ecole Centrale de Nantes – 3e année

  • Depuis 2007 : [PDE] Délégué Général ‘Représentation et Formation’
  • 2006-2008 : [Ecole Centrale de Nantes] Elu au Conseil d’Administration
  • 2006-2007 : [Bureau National des Elèves Ingénieurs] Chargé de la Représentation
  • 2007 : [Promotion et Défense des Etudiants] Chargé de mission sur la réforme des Universités
  • 2006-2008 : [CROUS de Nantes] Elu suppléant puis titulaire
  • 2006-2007 : [Ecole Centrale de Nantes – Association des Elèves Ingénieurs] Vice-Président

Pourquoi voter pour le CNESER ?

Le Conseil National de l’Enseignement Supérieur Et de la Recherche [CNESER] est une instance essentielle en matière de représentation et de défense des étudiants dans l’organisation de l’enseignement supérieur. Conseil consultatif du ministère il est obligatoirement saisi sur tout ce qui concerne les changements statutaires, législatifs ou organisationnels de l’enseignement supérieur. Les élus étudiants peuvent donc y prendre position sur les réformes de notre enseignement supérieur. Ainsi, le CNESER est le premier vecteur d’expression et de communication des élus indépendants qui se doivent de participer activement au renouvellement de celui-ci en prenant part au vote.

Pourquoi voter pour PDE ?

Pour une raison simple : aujourd’hui, PDE est la seule organisation nationale qui porte les valeurs associatives d’apolitisme, d’asyndicalisme, d’aconfessionalisme. Le modèle ascendant est au cœur du fonctionnement de PDE qui implique au maximum les élus étudiants dans son fonctionnement et l’élaboration des positions qu’elle défendra.
Seule PDE continue à représenter le monde étudiant de façon pragmatique, dans un esprit ambitieux et indépendant.
Basé sur un modèle confédéral, chaque filière peut ainsi défendre ses positions et ses propositions de façon efficace.
Il faut bien comprendre que ce vote est particulièrement important, notamment pour les élèves ingénieurs, pour le BNEI, pour que nous puissions continuer à avoir la visibilité nécessaire auprès des instances en lien avec nos formations et auprès de nos ministères de tutelle. Pouvoir participer aux grands chantiers qui vont dessiner l’enseignement supérieur de demain est une nécessité pour nous afin de pouvoir assurer à notre formation de conserver ses forces.

Pourquoi est-il important que les élèves ingénieurs soient représentés au CNESER ?

Porter la voix des élèves ingénieurs au niveau national est primordial car notre formation, très spécifique et pleine de nuances qui en font la richesse, est souvent mal comprise, si ce n’est attaquée. Pour cela il faut que nous puissions nous poser en interlocuteur incontournable, et donc être présent au sein de ce conseil qui accueille tous les débats relatifs à l’enseignement supérieur.
D’importantes réformes ont marqués l’Enseignement supérieur ces dernières années. Et les écoles d’ingénieurs sont au cœur de ce mouvement. Si l’on a souvent parlé des universités, il n’en reste pas moins vrai que les écoles sont touchées par cette dynamique. Les PRES notamment, nous obligent à réfléchir sur l’articulation entre les universités et les écoles.
La récente actualité concernant la CTI face à l’AERES a par exemple montré qu’il est indispensable pour les élèves ingénieurs de pouvoir être entendu au niveau national. Cette force réside dans la représentation des élèves ingénieurs au CNESER.
Au-delà de ces réformes structurelles, les élèves ingénieurs ont aussi des problématiques étudiantes de conditions de vie et d’études, de santé étudiante, de mobilité, …

Quels vont être les sujets importants pour les écoles d’ingénieur au cours des deux prochaines années ?

Les dernières années ont été marquées par un rapprochement sensible entre les écoles et les universités. Le rapport Chabbal a fait un certain nombre de propositions pour regrouper notamment les écoles d’ingénieurs au sein de collegiums d’ingénierie. Dans cette dynamique-ci, Valérie Pécresse, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche a confié à Christian Philip une mission pour plancher sur l’avenir des écoles d’ingénieur : regroupement, taille critique, lien avec les universités, place de la recherche dans la pédagogie, évaluation…Des changements majeurs sont donc en perspective et il est important pour les élèves ingénieurs de pouvoir y participer.
Cette mission, si elle répond à la ligne qu’a tracée Valérie Pécresse, va marquer profondément les écoles d’ingénieurs.
Un important travail de propositions et de suivi devra être au cœur du travail de l’élu CNESER de PDE et en collaboration constante avec le BNEI et les élus dans les conseils des écoles.

Comment envisages-tu ces deux années de mandat ?

De la même façon que tous mes précédents engagements : de façon pragmatique et concertée, de la manière la plus efficace qu’il soit. Je considère qu’il est également indispensable qu’un élu CNESER soit disponible et accessible, qu’il travaille en lien étroit avec l’ensemble des élus de chaque établissement, de chaque école.
En somme, j’envisage ces deux années de façon sereine mais déterminée et convaincue.
Sérénité, détermination et conviction pour représenter les étudiants et notamment les élèves ingénieurs de façon pragmatique dans le profond respect des valeurs associatives qui sont au cœur de votre, de mon, de notre engagement.


Florian Mausy – Position 3

Ecole Nationale Supérieure d’Arts et Métiers – 3e année

  • [Ecole Nationale Supérieur d’Arts et Métiers] Elu au Conseil d’Administration, élu au CEVU, élu au CS
  • [Union des Elèves de l’ENSAM] Délégué à la pédagogie

Florian Galliano – Position 4 bis

Institut National Polytechnique de Toulouse – 2e année

  • 2008-2010 : [Institut National Polytechnique de Toulouse] Elu au Conseil d’Administration
  • 2008-2010 : [CROUS de Toulouse] Elu Suppléant
  • 2007-2008 : [BDE de l’Ecole des Ingénieurs en Arts Chimiques et Technologiques] Trésorier

Mathieu Bach – Position 6

Ecole Normale Supérieure de Cachan – Master 2 de Chimie

  • [Ecole Normale Supérieure de Cachan] Elu titulaire au Conseil d’Administration
  • 2008 : [Promotion et Défense des Etudiants] Chargé de Mission ‘Représentation’
  • 2006-2007 : [BDE de l’ENS Cachan] Président

Maël Le Bail – Position 7 bis

Institut National de Sciences Appliquées de Rouen – 2e année

  • 2008-2010 : [Institut National des Sciences Appliquées de Rouen] Elu au Conseil d’Administration
  • 2008 -2009 : [Bureau Régional des Elèves Ingénieurs de Haute-Normandie] Président
  • 2007-2008 : [BDE Numérobis de l’INSA Rouen] Administrateur

Sandrine Gautier – Position 9

Université Technologique de Troyes – 5e année

  • 2008-2010 : [Université Technologique de Troyes] Elue au Conseil des Etudes et de la Vie Universitaire
  • 2006 : [Gala UTT] Trésorière

Amélie Chavarot – Position 10 bis

ENESAD – 2e année

  • [Ecole Nationale d’Enseignement Supérieur en Agronomie de Dijon] Elue au Conseil d’Administration

Amine Alaoui Ismaili – Position 11

Université de Nice – Polytech’Nice Sophia – 1e année

  • 2008-2010 : [Université de Nice Sophia-Antipolis] Elu au Conseil des Etudes et de la Vie Universitaire
  • [BDE Polytech’Nice] Responsable du Polytech’ Festival

Regardez aussi

Lettre des Élus n°4 – Août 2012

Cher(e)s élu(e)s élèves ingénieurs,  
 
En ce début de mois d’août, les élèves ingénieurs engagés n’ont toujours pas trouvé le temps de se reposer. En effet, ce mois est celui de la préparation de la rentrée dans toutes nos  écoles. Reconnues en tant que leader de l’organisation d’évènements, nos associations savent se mettre en valeur à la rentrée afin de permettre à chacun de se sentir à l’aise et en possession de tous  ses moyens pour réussir son année dans un bon environnement.
 
Dans cette lettre, nous verrons comment profiter de cett  rentrée pour vous mettre en avant, vous, les élus. Nous ferons ensuite un petit panorama des outils qui sont à votre disposition  ainsi que de ceux que vous pourriez mettre en place. Enfin, nous ferons un retour sur les élections CNESER qui ont montré le rôle décisif des élus de nos établissements.