Important
Accueil / Actualités / Représentation / Publications / Lettres des élus centraux / La Lettre des Elus Centraux 2008/2009 – Numéro 1

La Lettre des Elus Centraux 2008/2009 – Numéro 1

Bonjour,

Tu as sous les yeux la première « Lettre des élus » électronique du Bureau National des Élèves Ingénieurs [BNEI]. Si tu la reçois, c’est que tu es élu dans l’un des conseils de ton établissement. A ce titre tu portes une grande responsabilité, et cela à deux niveaux.

Tout d’abord, au sein de ton école, tu es le relais privilégié des élèves et leur porte parole auprès des autres parties prenantes de la formation (Direction, administration, professeurs, IATOS, etc..), tu sièges dans ton conseil et y participe aux grandes décisions. Cette implication est d’importance puisqu’elle contribue à rendre la démocratie étudiante active et assure la participation des élèves à la vie de leur établissement.

Ensuite, en tant qu’élu dans un des conseils centraux (CA, CE/CEVU/CEVE, CS), tu auras dans un peu moins d’un mois à t’exprimer pour choisir les 11 représentants étudiants au Conseil National de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche [CNESER]. Cette dimension est essentielle car ce conseil est incontournable pour traiter de tout ce qui concerne l’enseignement supérieur, et à fortiori de la formation d’ingénieur.

Dans ce contexte, la « Lettre des élus » est là pour te faire découvrir régulièrement des sujets brûlants de l’actualité de notre filière pour lesquels nous pensons utile de pouvoir faire entendre la voix des élèves ingénieurs. Cependant, si tu veux en savoir plus n’hésite pas à te rendre sur le site du BNEI dans la partie allouée, ou bien à écrire à contact@bnei.org.

Mais au préalable, dans ce premier numéro je te propose de découvrir un peu mieux le CNESER, et pour cela il te suffit d’aller un peu plus bas sans plus attendre. Bonne lecture.

Qu’est-ce que le CNESER ?

Le CNESER est le Conseil National de l’Enseignement Supérieur Et de la Recherche qui a été instauré en 1970.
C’est un conseil consultatif placé aux cotés du Ministre de l’éducation nationale et de la recherche, qui est obligatoirement consulté sur tout projet de loi ou de réglementation relatif à l’enseignement supérieur.
Le domaine de compétence du CNESER couvre l’ensemble de l’enseignement supérieur.
Il se prononce sur les orientations générales des contrats d’établissement ou sur la répartition des dotations de fonctionnement et d’équipement des établissements.
Il donne également son avis sur toutes les réformes de l’enseignement supérieur, sur le projet de répartition du budget, sur les habilitations de diplômes nationaux, sur les modifications statutaires des établissements. Le CNESER est aussi l’instance d’appel pour les sanctions disciplinaires des établissements.
Ce qu’il est important de retenir c’est que le CNESER est l’instance qui permet aux étudiants de défendre les grands intérêts nationaux de notre enseignement supérieur.

De qui est composé le CNESER ?

Le CNESER est présidé par le ministre chargé de l’enseignement supérieur ou son représentant et comprend 61 membres élus pour 2 ans :
11 représentants des étudiants, 11 représentants des professeurs et personnels de niveau équivalent, 11 représentants des enseignants-chercheurs, 1 représentant des personnels scientifiques et des bibliothèques, 6 représentants ATOS.

Comment sont élus les représentants étudiants ?

Ils sont élus par les membres étudiants des conseils centraux des EPSCP (CA, CE/CEVU/CEVE, CS). Un EPSCP est un Établissement Public à Caractère Scientifique Culturel ou Professionnel. C’est le statut des Universités et de certaines écoles d’ingénieurs.

Comment fonctionne le CNESER ?

En dehors des sessions plénières du Conseil, il existe :
– La commission scientifique permanente (CSP) qui est chargée de préparer les travaux du conseil en matière de recherche, d’enseignements et de diplôme de 3ème cycle
– Une section permanente qui exerce l’ensemble des attributions dévolues au CNESER en dehors des sessions plénières

Pourquoi voter?

Le CNESER est une instance nationale essentielle en matière de représentation et de défense des étudiants dans l’organisation de l’enseignement supérieur.
Les élus étudiants peuvent refuser ou défendre les réformes de l’enseignement supérieur présentées par le ministère de l’Éducation nationale. Le CNESER est le premier vecteur d’expression et de communication des élus indépendants qui se doivent donc de participer activement au renouvellement de celui-ci.

Les enjeux du CNESER pour nos formations

En juin, comme tous les deux ans, nous rejouerons la représentativité nationale des ingénieurs : le CNESER (pour lequel voteront les membres de CA, CEVU, CS de chaque établissement) est de ce fait une échéance primordiale pour notre filière.
Les électeurs au CNESER sont les 2700 élus étudiants dans les conseils d’universités et d’écoles, et il y a environ 400 élus élèves ingénieurs en Conseils d’Administration, Conseils des Études et de la Vie Universitaire, Conseils des Études, Conseils Scientifique ou de la Recherche.
Le mandat d’élu CNESER de Raphaël FARASSE (Centrale Paris), qui prendra fin en juin, marque 12 ans de présence ininterrompue d’un élève ingénieur au sein de ce conseil !

Depuis 1996, le BNEI a un élu élève ingénieur titulaire qui siège au CNESER parmi les 11 élus nationaux afin de défendre notre diplôme et de représenter les élèves ingénieurs auprès du Ministère de l’Éducation Nationale et de toutes les autres institutions concernant la filière ingénieur : la CTI (Commission des Titres d’Ingénieurs qui habilite nos écoles à délivrer le titre d’ingénieur), la CDEFI (Conférence des Directeurs des Écoles Françaises d’Ingénieurs), la CGE (Conférence des Grandes Écoles qui regroupe les directeurs des toutes les grandes écoles d’ingénieurs et de commerce),…
Cet élu a toujours permis de défendre les élèves et les écoles d’ingénieurs, afin d’asseoir la qualité et le niveau de notre formation, dans le respect des souhaits de nos associations membres.

Il est indispensable pour nous, élèves ingénieurs d’avoir un représentant dans cette instance afin de défendre notre filière et ses spécificités, trop souvent attaquées.
L’élu élève ingénieur préparera les conseils et siégera évidemment pour représenter l’ensemble des étudiants, mais son statut d’élève ingénieur lui donnera une connaissance certaine des spécificités de notre formation, et le rendra plus à même de la défendre le cas échéant. Ce que personne d’autre que lui ne fera aussi bien. Il est donc essentiel pour notre filière de s’assurer d’y avoir un représentant, et c’est ce que le BNEI fait depuis plus de 10 ans. D’autant que seule UNE liste présente un élève ingénieur en position éligible (liste de Promotion et Défense des Étudiants soutenue par le BNEI) et sera donc seule légitime à représenter les élèves ingénieurs.
La représentation au CNESER se fera en accord avec la volonté des BDE, assoces, et élus en conseils des écoles, de manière associative, indépendante et pragmatique.

Habituellement, à peine un tiers des élus étudiants en écoles d’ingénieurs votent lors de ces élections (à titre de comparaison le taux de participation approche plus des 70% dans les autres filières), et cela fait la part belle aux listes qui n’ont pas d’élèves ingénieurs en position titulaire éligible. De plus, l’élu élève ingénieur aura d’autant plus de poids qu’il sera soutenu par un nombre important d’élus en conseil.

Notre objectif est donc que tous les élus en école d’ingénieurs soient sensibilisés au CNESER et au rôle que le BNEI a à jouer dans ces élections. Dans ce cadre là, il est du devoir de chacun des élus de prendre conscience des enjeux de cette élection et de son importance vitale pour notre filière.

Regardez aussi

Lettre des Élus n°4 – Août 2012

Cher(e)s élu(e)s élèves ingénieurs,  
 
En ce début de mois d’août, les élèves ingénieurs engagés n’ont toujours pas trouvé le temps de se reposer. En effet, ce mois est celui de la préparation de la rentrée dans toutes nos  écoles. Reconnues en tant que leader de l’organisation d’évènements, nos associations savent se mettre en valeur à la rentrée afin de permettre à chacun de se sentir à l’aise et en possession de tous  ses moyens pour réussir son année dans un bon environnement.
 
Dans cette lettre, nous verrons comment profiter de cett  rentrée pour vous mettre en avant, vous, les élus. Nous ferons ensuite un petit panorama des outils qui sont à votre disposition  ainsi que de ceux que vous pourriez mettre en place. Enfin, nous ferons un retour sur les élections CNESER qui ont montré le rôle décisif des élus de nos établissements.